PROJET AUTOBLOG


korben.info

source: korben.info

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Émuler une disquette avec une clé USB

lundi 28 septembre 2020 à 09:00

J’ai encore quelques disquettes chez moi, ce qui n’est pas très utile vu l’absence de lecteurs de disquettes autour de nous.

Mais sachez que si vous avez besoin un jour d’une disquette pour par exemple installer un vieux Windows 95 ou autre, il est possible à l’aide de l’outil Floppy Emulator de transformer une clé USB tout à fait banale en disquette.

Ou plutôt en clé USB qui sera vue comme une disquette par votre machine.

Il ne s’agit simplement de copier des fichiers de boot MS-DOS sur une clé, mais vraiment d’un formatage qui vous permet de mettre sur votre clé au moins 100 disquettes.

Cela vous permettra de faire un archivage de vos disquettes sur une seule clé USB et de consulter dans votre explorateur de fichiers le contenu de chacune d’entre elles.

Par contre, je n’ai pas trouvé comment booter sur ces disquettes de manière ciblée. Seule la première disquette de l’émulateur sera vue par l’ordinateur au boot ou l’OS lors de l’insertion. Pour le reste, il faudra passer par l’outil Floppy Emulator.

Notez que vous devrez lancer Floppy Emulator en tant qu’Administrateur pour accéder au contenu des disquettes.

Vous pouvez télécharger cet émulateur de disquettes ici.

<script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js"> <script> (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +


Un sous-système Linux pour MS-DOS

dimanche 27 septembre 2020 à 16:21

Bon, vous connaissez tous WSL (Windows Subsystem for Linux) qui permet de profiter d’un Linux et de tous ses avantages sous Windows. Mais connaissez-vous DSL pour DOS Subsystem for Linux ?

DSL est un projet sous licence libre qui intègre un véritable environnement Linux dans un système MS-DOS. Hé oui, en 2020, l’intérêt est limité, mais puisque ça existe, autant en parler. Cela permet donc d’utiliser directement depuis une ligne de commande DOS, des applications DOS et Linux.

Pour tester cela, vous aurez besoin de Linux musl et du code de DosLinux pour compiler le machin et obtenir à la fin une image disque que vous pourrez ensuite déployer et utiliser.

C’est inutile donc totalement indispensable 🙂

À découvrir ici.


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +


Curve – Une seule carte pour embarquer toutes vos cartes bancaires (et c’est gratuit)

samedi 26 septembre 2020 à 19:00

Article mis à jour le 26 septembre 2020 / Initialement publié le 23 décembre 2019

Si vous suivez ce blog avec assiduité ou que mes réseaux sociaux n’ont plus de secret pour vous, vous savez sûrement que j’utilise les services de Curve qui propose une carte bancaire permettant de regrouper toutes ses cartes bancaires.

Par exemple moi j’ai une carte pro, une carte pour un compte commun avec ma chérie et ma carte perso. Et bien grâce à Curve, je n’ai besoin d’emmener qu’une seule carte.

Le choix de la carte se fait ensuite avec une application mobile.

Ce que j’aime avec Curve, c’est bien sûr ce côté pratique (multi cartes et sans contact), mais c’est aussi le design de la carte qui est vachement cool, sans oublier la possibilité de déplacer un paiement après l’avoir effectué, vers une autre carte. Par exemple, imaginons que par défaut c’est ma carte personnelle qui est active sur ma carte Curve.

Et là, je fais un achat professionnel avec ma carte Curve sans penser à la switcher sur ma carte pro. C’est donc mon compte personnel qui est débité. Maintenant avec la fonction « Back in Time« , je peux modifier la source du paiement. Ainsi, mon compte perso sera recrédité et c’est mon compte pro qui sera débité. C’est très pratique quand on est un peu tête en l’air ou si vous n’avez pas votre smartphone sur vous au moment du paiement.

Dans un cadre pro, ça peut permettre à des employés d’avoir un accès à la CB de la boite sans devoir payer à nouveau auprès de la banque. Et si vous partez à l’étranger, ça permet aussi de retirer du fric sans payer de frais au niveau de la banque. C’est vraiment cool.

Il y a aussi tout un suivi ce qui vous permet de mieux visualiser vos postes de dépenses et vous pouvez recevoir des alertes ou des emails pour vos achats (ça se configure). Et si vous égarez votre carte, vous pouvez la bloquer directement depuis l’application ou retrouver le code PIN si vous avez une mauvaise mémoire.

Bien sûr quand on ajoute une nouvelle CB sur Curve, ça se fait aussi instantanément et il y a également une carte cashback, qui permet de gagner un peu de fric avec vos achats (environ 1%) chez tout un tas de commerçants comme Apple, ASOS, IKEA, Uber, MacDonalds…etc ce qui n’est pas à négliger non plus.

Le cashback peut être utilisé manuellement ensuite pour vos achats, ou de manière complètement automatique en activant l’option « Curve Cash Auto-Mode« , ce qui permet d’effectuer un paiement d’abord avec l’argent de votre cagnotte puis de votre CB pour compléter.

Attention, Curve n’est pas un compte bancaire. C’est juste une CB qui permet d’embarquer toutes ses CB. Un simple outil donc. Et c’est compatible avec Apple Pay !

La carte couleur bleue est gratuite et la noire vous coutera 10 balles par mois. En fonction de la carte que vous prendrez, il y a bien sûr plus ou moins de services, notamment en matière d’assurance voyage / achat de gadgets électroniques, ou de plafonds de retrait…etc.

Mais si je vous parle de Curve encore aujourd’hui c’est surtout pour vous signaler une nouvelle fonctionnalité qui permet de transférer de l’argent directement depuis l’application à un autre utilisateur de Curve.

Par exemple, si mon pote Julien m’avance du fric et bien je peux le rembourser directement depuis Curve. Un peu comme si je lui faisais une CB, mais sans terminal. Lui recevra l’argent directement sur son compte bancaire et mon compte sera directement débité.

Et ça fonctionne super bien ! Et ça donne une raison à ceux qui n’ont qu’une carte bancaire, d’adopter Curve. Enfin, ça + le cashback.

Une autre fonctionnalité bien sympa dans Curve, c’est la possibilité de scanner et d’ajouter vos cartes de fidélité.

Maintenant, la question que vous vous posez sûrement, c’est celui du business model de ce service. Et bien, ils vivent sur la thune de leurs investisseurs et ils se financent exactement comme Facebook, Google, Amazon, certaines banques, les grandes surfaces, ou le fabricant de vos objets connectés préférés, c’est-à-dire en vendant des données perso sur vos habitudes de consommation. Rien de secret ni de magique.

En savoir plus sur Curve ici.

<script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js"> <script> (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +


Des emojis où vous voulez, quand vous voulez (mais sous MacOS uniquement)

jeudi 24 septembre 2020 à 13:17

Les emoticons (emojis) sont des caractères comme les autres… Mais ils sont parfois un peu relou à chercher surtout sur un ordinateur. C’est pourquoi Mathiew Palmer a créé Rocket.

Disponible uniquement pour macOS, Rocket propre un système universel d’autocomplétion pour emoticons. Ainsi, peu importe le logiciel que vous êtes en train d’utiliser, si vous voulez ajouter un emoji dans votre texte, il suffit d’appuyer sur les 2 points (‘:’) puis d’entre quelques lettres pour se voir suggérer des icônes.

Si je tape :bonjour-main, j’aurai un petit 👋.

Rocket propose différents thèmes, et vous pouvez personnaliser la touche d’activation, mais également le tain de peau des emojis et les applications dans lesquels vous ne voulez pas que Rocket se déclenche.

Vous pouvez également refuser le lancement de Rocket sur les sites web de votre choix.

Rocket propose également des Boosters, c’est-à-dire des packs de symboles ou d’emojis ASCII supplémentaires.

Par exemple, si je tape :ass, ça va me faire ce joli popotin en ASCII : (‿|‿)

Notez que pour que cela fonctionne vous devrez activer les droits d’accessibilité pour Rocket.

Dans sa version payante, Rocket propose aussi un module de recherche et la possibilité de créer des raccourcis multiémojis ou l’insertion de GIF animés.

Vous pouvez télécharger Rocket ici.

<script src="//ads.themoneytizer.com/s/gen.js?type=2"><script src="//ads.themoneytizer.com/s/requestform.js?siteId=69569&formatId=2">

MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +


Comment créer un dépôt miroir Debian ?

jeudi 24 septembre 2020 à 11:45

Bon, les dépôts sous Debian, vous connaissez. Vous faites un update, ça les synchronise, puis après vous installez vos logiciels ou vous faites un upgrade pour les mettre à jour.

Mais maintenant, imaginons que vous ayez plus de 2000 machines sous Linux à mettre à jour en même temps. Difficile de saturer la connexion réseau pour aller taper sur les serveurs de dépôts officiels. Et un peu con aussi de récupérer 2000 fois la même donnée.

Et je ne vous parle pas des machines en réseau local uniquement qui n’ont pas accès à Internet. Donc pas de possibilité d’être mise à jour aussi simplement.

Heureusement, il est possible de créer ce qui s’appelle un dépôt miroir, c’est-à-dire un clone des dépôts dont vous avez besoin pour vous en servir en local et ainsi éviter de pourrir votre bande passante.

Pour info, le miroir complet pour Debian représente environ 1,3 To et pour Debian Security, 137 Go.

On va commencer par installer Apache2 ou nginx comme ceci via un terminal :

apt install apache2 (ou nginx)

On installe aussi Git et rsync

apt install git rsync

Puis créez un dossier miroir dans le répertoire /var/www/

sudo mkdir /var/www/miroir

Puis créez un utilisateur nommé « miroir » qui sera utilisé uniquement pour faire tourner le script du dépôt :

adduser --disabled-password miroir

Donnez les droits d’appartenance à l’utilisateur miroir sur le dossier /var/www/miroir :

sudo chown -R miroir /var/www/miroir/

Ensuite, connectez-vous en tant que cet utilisateur miroir avec la commande

sudo su miroir

Ensuite le but de la manoeuvre consiste à cloner le repo de Debian.

Rendez-vous dans le home de votre user miroir :

cd /home/miroir

Clonez le git des sources de l’outil archvsync de Debian

git clone https://salsa.debian.org/mirror-team/archvsync.git

Placez vous ensuite dans le répertoire d’archvsync :

cd /home/miroir/archvsync/

Puis copiez le fichier de config du miroir proposé par défaut en lui donnant un nouveau nom comme ftpsync-debian-main.conf et/ou ftpsync-debian-security.conf si vous voulez cloner les 2 repos de Debian, à savoir le principal et le security. Pour ma part, dans ce tuto, mes captures écrans et mes lignes de commande ne seront que pour debian-security, mais vous avez compris le concept.

cp etc/ftpsync.conf.sample etc/ftpsync-debian-security.conf

Editez ensuite le fichier :

nano etc/ftpsync-debian-security.conf

Dans ce fichier, donnez un nom d’hôte dans le paramètre MIRRORNAME. Dans le paramètre TO, mettez le chemin vers votre www/miroir utilisé par votre serveur Apache2 ou Nginx.

Dans RSYNC_HOST, mettez l’URL du dépôt officiel de Debian que vous souhaitez cloner. Moi, j’ai mis celui pour la France : http://ftp.fr.debian.org/

Dans RSYNC_PATCH mettez le chemin vers le dépôt qui vous intéresse… donc au choix debian, ou debian-security. Si vous voulez faire les 2, il faudra créer 2 fichiers de config séparés.

Le reste, on s’en cogne sauf pour ARCH_INCLUDE dans lequel vous pouvez indiquer les architectures qui vous intéressent, donc dans mon cas, uniquement amd64. Mais vous pouvez aussi rajouter i386 si vous avez des machines plus anciennes.

Une fois que c’est fait, on va cloner le dépôt pour avoir notre miroir en local avec la commande suivante (avec debian-main ou debian-security selon ce dont vous avez besoin) :

bin/ftpsync sync:archive:debian-security

La synchro en locale sera plus ou moins en fonction de votre connexion réseau, mais sachez-le, c’est long quand même.

Ensuite, on va configurer un vhost pour Apache. Ceux qui ont nginx, normalement, vous savez faire. Mettez vous en root pour faire ça.

cp /etc/apache2/sites-available/000-default.conf /etc/apache2/sites-available/repo.gouw.fr.conf

Puis éditez votre fichier de conf :

nano /etc/apache2/sites-available/repo.gouw.fr.conf

Et ajoutez-y le ServerName qui va bien. Vous pouvez reprendre la conf ci-dessous :

<VirtualHost *:80>
ServerName repo.gouw.fr
ServerAlias repo 
ServerAdmin admin@gouw.fr 

DocumentRoot /var/www/miroir 
<Directory /> 
      Options FollowSymLinks 
      AllowOverride none 
      Order allow,deny 
      Allow from all
</Directory>
</VirtualHost>

Puis activez ce vhost avec la commande :

a2ensite repo.gouw.fr.conf

Et rechargez Apache :

systemctl reload apache2

Bon, vopilà, vous avez un repo qui est synchronisé, mais chez Debian, ça va vite alors si vous voulez un dépôt constamment synchronisé, il faudra créer une petite règle dans la crontab de votre serveur pour le mettre à jour régulièrement, disons pourquoi pas chaque jour à 4h, 10h, 16 et 22h. 4 fois, car les dépôts Debian officiels sont mis à jour 4 fois par jour.

En tant qu’utilisateur miroir, lancez la commande :

crontab -e

Puis dedans, on met ceci :

0 4,10,16,22 * * * /home/miroir/bin/ftpsync sync:archive:debian-security 2>&1

Si vous synchronisez également le debian-main, mettez aussi ceci :

0 5,11,17,23 * * * /home/miroir/bin/ftpsync sync:archive:debian-main 2>&1

Ensuite, pour vos machines clients, il suffira d’aller dans le répertoire sources.list et de remplacer le dépôt officiel par le vôtre :

nano /etc/apt/sources.list

Comme c’est fait sur cette capture écran.

Et voilà c’est terminé ! Et si l’envie vous prend de dépasser le stade miroir local et de proposer un miroir à la communauté, vous pouvez le faire référencer officiellement ici.

Merci à Johnny pour les explications et à la communauté Twitch pour l’accompagnement psychologique lors de cette opération.

<script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js"> <script> (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +