PROJET AUTOBLOG


korben.info

source: korben.info

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Marvel offre des dizaines de Comics gratuitement

dimanche 5 avril 2020 à 18:29

Je sais, il fait beau, mais même si c’est dur, il faut rester chez soi. Sinon, on se met en danger, voire même tuer sans le savoir des gens en les contaminant… Oui Oui…

Alors plutôt que de se comporter comme de gros cons irresponsables, je vous propose à tous d’oublier la météo et de profiter de ces Comics proposés gratuitement par Marvel sur sa plateforme Marvel Unlimited.

Marvel Unlimited est un service d’abonnement aux comics de Marvel et ce mois-ci, si vous installez l’application ou si vous vous rendez sur le site, vous aurez accès à un tas de Comics en anglais gratuits, parmi lesquels les arcs narratifs complets de :

L’offre a débuté ce jeudi 2 avril et se terminera le 4 mai, donc va falloir carburer. Notez que si vous utilisez aussi l’application ComiXology, l’accès à ces BDs sera également gratuit.

Trop cool non ?

Vous pouvez télécharger les applications chez Apple ou Google Play 

source

Comment réparer une vidéo MP4 corrompue ?

vendredi 3 avril 2020 à 17:00

Vous le savez, dès que j’ai 5 min, j’essaye de faire quelques petites vidéos sur Youtube. Ça prend quand même un peu de temps et malheureusement, parfois, j’ai le matériel qui foire.

Dernier exemple en date, je faisais un petit screencast (filmer son écran), quand soudain, j’ai un hub USB qui a laché et le disque branché dessus qui me sert à stocker mes vidéos aussi. Le logiciel OBS que j’utilise pour filmer a planté et l’enregistrement vidéo s’est interrompu.

Et c’est ainsi que je me suis retrouvé avec un MP4 corrompu. Impossible de le lire, même dans VLC. J’ai donc étudié le problème et j’ai vu qu’il existait des tonnes de jolis services payants ou de shareware pour réparer des vidéos corrompues. Mais aucun ne m’a convaincu et j’étais à ce moment là persuadé qu’il y avait mieux.

J’ai d’abord tenté le coup avec ffmpeg en utilisant la commande suivante pour réaliser une copie (non corrompue) de ma vidéo corrompue.

ffmpeg -i VideoCorrupted.mp4 -c copy Video.mp4

Mais tout ce que j’ai obtenu c’est l’erreur suivante :

moov atom not found
VideoCorrupted.mp4: Invalid data found when processing input

Je ne connaissais pas ce truc, alors j’ai cherché une définition.

Moov Atom contient toutes les informations sur le fichier vidéo lues par les lecteurs vidéo. Les encodeurs vidéo déplacent souvent automatiquement les métadonnées au début des fichiers vidéo pour les rendre accessibles sur le web.

https://www.ezs3.com/public/Checking_Metadata_or_Moov_Atom_Location.cfm

Ce sont donc bien les métadonnées qui ne sont pas présentes mais la vidéo en elle même est bien là. Surtout que mon fichier corrompu pèse plusieurs giga, donc c’était sûr, il y a bien quelque chose dans ce MP4. Il ne restait plus qu’à trouver comment y accéder.

Et j’ai trouvé !!! Il s’agit d’un logiciel qui s’appelle Untrunc qui permet de réparer des MP4, M4V, MOV et 3GP corrompus. Je vais donc vous expliquer comment faire pour réparer un fichier vidéo corrompu.

Alors avant tout faut savoir que untrunc est un logiciel pour Linux. Mais qu’il est possible de le faire tourner dans un Docker, et c’est ce que je vais vous expliquer aujourd’hui comme ça vous aurez une solution universelle qui fonctionnera sur tous les OS capables de faire tourner du Docker.

Et le tout en 3 petites étapes ! Magie magie !

Etape 1 – Télécharger et installer Docker

Rendez-vous ici et téléchargez Docker pour votre système d’exploitation. Ensuite, installez le et lancez le.

Si vous êtes sous Ubuntu, voici la procédure :

sudo apt-get install curl apt-transport-https ca-certificates software-properties-common

curl -fsSL https://download.docker.com/linux/ubuntu/gpg | sudo apt-key add - 

sudo add-apt-repository "deb [arch=amd64] https://download.docker.com/linux/ubuntu $(lsb_release -cs) stable" 

sudo apt update 

sudo apt install docker-ce 

Et pour vérifier qu'il tourne :
 
sudo systemctl status docker 

Etape 2 – Télécharger et installer l’image

Il y a plusieurs images untrunc sur le dépot Docker et j’ai choisi celle de synctree car c’est la plus téléchargée.

Donc pour la récupérer, dans un terminal ou une invite de commande, faites :

docker pull synctree/untrunc

Etape 3 – Lancez la réparation

Il faut savoir que pour réparer le fichier, untrunc a besoin de 2 vidéos. Votre vidéo corrompue bien sûr mais également une vidéo de référence parfaitement lisible, réalisée avec le même outil, dans les mêmes conditions, afin de pouvoir recomposer les méta données corrompues.

Donc toujours dans le terminal, entrez la commande suivante :

docker run -v /repertoire/des/vidéos:/files -it synctree/untrunc /files/VideoOK.mp4 /files/VideoCorrupted.mp4

Pensez à remplacer « /repertoire/des/vidéos » par le chemin d’accès à vos vidéos. « /files » est un genre d’alias qui pointera alors vers « /repertoire/des/vidéos ». C’est pourquoi vous pourrez indiquer le chemin de vos vidéos en utilisant l’alias comme ceci « /files/VideoOK.mp4 ». J’espère être le plus clair possible.

Validez et laissez tourner ! Vous devriez voir pleins de choses comme ceci qui défilent :

Ça peut durer plus ou moins longtemps mais au final, vous aurez un fichier du type VideoCorrupted.mp4_fixed.mp4 qui sera créé et votre vidéo sera lisible !

Il est possible que le son soit décalé, c’est quelque chose qui arrive assez souvent. Dans ce cas, pensez bien à le recaler avec votre logiciel d’édition vidéo préféré.

Et pour ceux qui veulent, j’ai même fait un petit tuto vidéo ici.

https://www.youtube.com/watch?v=L4lCfBH8ACI

Comment faire tourner une application macOS sous Linux ?

vendredi 3 avril 2020 à 16:01

Si vous êtes linuxien, vous connaissez sans doute Wine qui permet de faire tourner des applications Windows sous Linux (ou Mac).

Mais sachez-le, il est possible de faire la même chose avec des applications Mac. Oui, il est possible de faire fonctionner des applications macOS sous Linux à l’aide du projet Darling.

J’ai compilé et testé cet outil et ce que je peux vous dire c’est que ça fonctionne, mais de manière très réduite. C’est à dire uniquement avec des applications en ligne de commande, et encore avec pas mal de crashs. Mais ça fonctionne !!!

Alors, pour quoi faire, me direz-vous ? Et bien par exemple pour tester vos scripts sous Mac, utiliser certains binaires macOS, ou compiler vos propres binaires à destination de macOS sans avoir de Mac. Pratique.

Je vous propose donc un petit tutoriel afin que vous puissiez vous aussi faire fonctionner vos propres applications macOS directement depuis Linux.

Première étape, installez les dépendances :

sudo apt install cmake clang bison flex libfuse-dev libudev-dev pkg-config libc6-dev-i386 linux-headers-generic gcc-multilib libcairo2-dev libgl1-mesa-dev libtiff5-dev libfreetype6-dev git libelf-dev libxml2-dev libegl1-mesa-dev libfontconfig1-dev libbsd-dev libxrandr-dev libxcursor-dev libgif-dev libavutil-dev libpulse-dev libavformat-dev libavcodec-dev libavresample-dev

Seconde étape, récupérez les sources :

git clone --recursive https://github.com/darlinghq/darling.git

Ensuite, compiler le code. Je vous préviens, pour l’avoir fait, c’est un peu long.

cd darling
mkdir build && cd build
cmake ..
make
sudo make install

Ensuite, il faut compiler un module pour le noyau. Attention, c’est expérimental, donc ça pourrait introduire des failles, voire des instabilités sur votre OS.

make lkm
sudo make lkm_install
sudo modprobe darling-mach

Voilà, Darling est en place.

Maintenant, vous pouvez l’utiliser de différentes manières. Soit via un shell en lançant :

darling shell

Soit en lançant directement un binaire comme ceci :

darling shell monbinaire

J’ai bien tenté d’install Brew et des choses de ce genre pour avoir un dépôt de binaire à exploiter, mais pour le moment, Darling ne supporte pas les connexions TLS, donc pas moyen…

Comme je vous le disais, c’est assez limité pour le moment, mais j’ai bon espoir qu’un jour les gens s’emparent de ce projet et permettent à terme le lancement d’applications macOS avec interface graphique…etc.

En attendant, si vous voulez des idées de trucs à tenter avec Darling, une page entière est dédiée à cela sur leur wiki. Amusez-vous bien !

Ubisoft propose un mois de jeux et de démos gratuits

vendredi 3 avril 2020 à 10:26

Ubisoft

C’est au tour du célèbre éditeur de jeux vidéos Ubisoft de nous aider à rester au maximum à la maison. Chacun y va de son petit geste pour le bien de l’Humanité, c’est beau.

Il y a quelques jours je vous ai partagé une actu concernant le jeu Child of Light qui était offert par Ubisoft. Ce que je ne savais pas alors c’est que cela faisait partie d’une réelle campagne s’étendant sur plusieurs semaines. En fait ce qu’Ubisoft nous propose depuis quelques jours ce sont des jeux gratuits, des versions tests ou de grosses réductions. Et pas sur de petits jeux de rien du tout puisque cela concerne aussi de grosses licences comme Rayman, Assassin’s Creed ou encore Just Dance.

Vous trouverez l’ensemble des offres sur la page https://free.ubisoft.com/ et pour en profiter vous devrez avoir un compte Uplay pour récupérer les jeux. Les jeux sont parfois dispo uniquement sur PC, mais parfois aussi sur consoles (Switch, PlayStation, Xbox …).

Ubisoft jeux gratuits

Du 31 mars au 3 avril, c’est par exemple Raymand Legends qui vous est offert et parmi les autres jeux gratuits il y a Rabbids Coding (Les Lapins Crétins : Apprends à coder !) ou encore Might & Magic – Chess Royale.

Pour l’instant vous pouvez aussi tester les jeux Ghost Recon Breakpoint et The Crew 2 (version complète, mais avec une durée de temps limité) ou encore Trials Rising (en version démo). Quant au jeu Ghost Recon Wildlands vous disposerez de 5 heures offertes tandis que pour The Division ce sera jusqu’à atteindre le niveau 8.

Mais de nouvelles options vont être ajoutées dans les jours et semaines à venir, donc restez à l’affut 😉

Bref c’est plutôt cool de leur part, vous allez pouvoir essayer un tas de trucs gratuitement.

Verrouillez automatiquement votre Windows 10 lorsque vous vous en éloignez

vendredi 3 avril 2020 à 09:00

Windows 10

Il y a quelque temps j’ai écrit un article pour protéger votre ordinateur sous Linux via un câble USB s’il vous était volé sous le nez. Aujourd’hui je vous partage une petite astuce pour protéger votre ordinateur, mais sans câble USB et sous Windows 10. Et pas forcément s’il vous est volé d’ailleurs. Ça n’a pas de rapport en fait, c’était juste pour l’intro. Parce que.

Si vous bossez dans un espace partagé, que vous avez une famille curieuse ou tout simplement que vous ne voulez pas qu’une personne vienne fouiller sur votre ordinateur lorsque vous n’êtes pas devant l’article pourrait vous intéresser. Oui je sais, je sais. Vous allez me dire qu’il suffit de verrouiller votre session avant de faire votre pause clope ou pipi. Sauf que si les pauses sont fréquentes (ou que vous êtes incontinent) cela vous forcera à verrouiller/déverrouiller votre PC plusieurs fois par jour, c’est assez pénible et il y a bien une fois ou vous aller passer à côté.

En tant que grand représentant de la #TeamFlemmard je vous propose autre chose : Pourquoi ne pas coupler votre PC et votre téléphone via Bluetooth et faire en sorte qu’une fois la connexion entre les 2 coupées, votre ordinateur se verrouille automatiquement ? Il ne restera qu’à déverrouiller à votre retour, vous économiserez déjà 50% du taf.

Et si vous faites partie des distraits ou de ceux qui se moque un peu de leur sécurité (c’est mal, je vous juge), et bien ça vous protégera un peu malgré vous.

1. Coupler votre PC et votre téléphone via Bluetooth

Vous allez commencer par allumer votre téléphone et votre ordinateur, ça va aider vous aller voir 😉 Je vous laisse regarder la manip complète pour coupler votre téléphone avec l’ordinateur via Bluetooth si ce n’est pas déjà le cas entre vos appareils.

Note : cela devrait fonctionner pour toutes les machines récentes, mais si votre PC n’est pas équipé de Bluetooth du tout, vous pouvez toujours brancher un adaptateur USB Bluetooth sur le port USB.

2. Verrouiller votre PC dès que vous vous en éloignez

Rendez-vous d’abord dans vos paramètres Windows 10 (touche Windows + i pour le raccourci clavier) puis sélectionnez « Comptes« .

Windows 10 verrouiller son pc

Sur la nouvelle page, vous allez cliquer sur « Options de connexion » puis descendre un peu dans le volet droit jusqu’à afficher « Verrouillage dynamique« . Il reste à cocher la case « Autoriser Windows à verrouiller automatiquement votre appareil lorsque vous êtes absent« .

Options de connexion Bluetooth Windows 10

Et ça devrait être tout. Dorénavant lorsque votre téléphone sera hors de portée du Bluetooth de l’ordinateur, ce dernier se verrouillera au bout de quelques secondes.

Fini le stress, les curieux vont rager ! Bon après faut que les toilettes soient assez éloignées du signal, si ce n’est pas le cas … c’est le moment de demander un agrandissement des locaux à votre patron 😉