PROJET AUTOBLOG


Shaarli Flux River - Nexen

Site original : Shaarli - Shaarli API - Latest entries

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Entry for the 2014 Gallery of Fluid Motion of the APS-DFD conference - YouTube

vendredi 14 novembre 2014 à 15:53
Via what-if, une très chouette vidéo de ce qu arrive à une goutte d'eau vaporisée par un laser. Spectaculaire !
(Permalink)

La Lucidité (2006) , José Saramago, Littérature étrangère - Seuil

vendredi 14 novembre 2014 à 14:59
Diantre. Que n'ai-je encore lu ce livre ? Lisez-donc le pitch tel qu'il est présenté par l'éditeur :
"Au lendemain des élections municipales organisées dans la capitale sans nom d'un pays sans nom, la stupeur s'empare du gouvernement: 83% des électeurs ont voté blanc.

Incapables de penser qu'il puisse s'agir d'un rejet démocratique et citoyen de leur politique, les dirigeants soupçonnent une conspiration organisée par un petit groupe de subversifs, voire un complot anarchiste international. Craignant que cette "peste blanche" ne contamine l'ensemble du pays, le gou-vernement évacue la capitale. L'état de siège est décrété et un commissaire de police chargé d'éliminer les coupables - ou de les inventer. Aussi, lorsqu'une lettre anonyme suggère un lien entre la vague de votes blancs et la femme qui, quelques années auparavant, a été la seule à ne pas succomber à une épidémie de cécité, le bouc émissaire est tout trouvé. La presse se déchaîne. La machine répressive se met en marche. Et, contre toute attente, éveille la conscience du commissaire."
Si, si, les commissaires ont une conscience.

Il faut d'autant plus que je le lise qu'il est le pendant, si ce n'est la suite de "L'aveuglement", évoqué dans ce résumé, et que j'ai lu il y a quelques années : une épidémie de cécité frappe tout le pays -au sens propre : les uns après les autres, les gens deviennent aveugles. Pour tenter de juguler l'épidémie, les pouvoirs publics placent les "malades" (qui ne sont pas malades, ils sont justes devenus subitement aveugles) en quarantaine dans des camps. Mais comme ceux qui sont chargés de s'occuper d'eux ont peur, puis deviennent aveugles à leur tour, tout sombre assez rapidement dans le chaos, puis dans la sauvagerie la plus primale. Tout le monde est aveugle, tout le monde semble devenu fou, sauf la femme évoquée ci-dessus. Et d'un coup, sans plus de raisons que ça n'en avait de commencer, tout le monde retrouve la vue et reprend sa vie là où il l'avait laissée... Il faudra que je le relise car j'ai l'impression d'avoir un peu laissé de côté la portée symbolique de l’œuvre... même si je pressens qu'il n'y a rien de plus à comprendre que ce que je viens de dire : il ne faut pas grand chose aux hommes, se crussent-ils civilisés, pour sombrer dans la barbarie.
(Permalink)

OpenDesk - Design for Open Making

vendredi 14 novembre 2014 à 14:53
(Permalink)

La crise du logement expliquée en quatre minutes

vendredi 14 novembre 2014 à 14:41
Bonne vidéo pour expliquer la situation complexe qu'est la crise du logement. C'est pas mal sourcé (cf. fin de la vidéo)

Bref : pas facile de se sortir de cette situation … à moins d'oser prendre des responsabilités politiques, mais ce n'est pas demandé en échange de la solde, hein ?
(Permalink)

« Tous photographes ! » sauf au Musée d'Orsay - Next INpact - Le Hollandais Volant

vendredi 14 novembre 2014 à 14:40
En fait, il s'agit un peu d'un problème d'égalité et de conception de l'héritage. Et ce n'est pas une mince affaire.

Un chef d'entreprise peut léguer son entreprise à ses enfants, un travailleur peut léguer ce qu'il a tiré de son travail à ses enfants (maison, voiture, etc.), bref, on lègue ce qu'on a créé ou acquis durant notre vie à nos enfants, et ça se cumule (y compris l'armoire de l'arrière-grand-mère que personne ne veut).

Ceci constitue en quelque sorte le "capital familial", et on peut revendre ce capital. Si cette conception de l'héritage est globalement inégalitaire, on y trouve cependant une certaine logique.

Dans le cadre d'un artiste, la question de ce qu'il advient de ses productions est un peu plus complexe. On ne nie pas le droit de l'artiste à faire ce qu'il désire de ses œuvres durant sa vie. Mais, contrairement à toute autre personne, il ne pourrait pas utiliser comme il le souhaite et léguer comme il le souhaite ses productions après sa mort. C'est une discrimination qui pose, de fait, beaucoup de questions.

Il faut réformer le droit d'auteur, oui, là je crois qu'on est, en gros, tous d'accord. Mais il faut faire attention à être juste, et ça c'est plus compliqué. Car passer de l'extrême vers lequel on tend (une propriété intellectuelle de presque un siècle après la mort de l'auteur) à un autre (la spoliation de la production d'une personne) n'est pas forcément la meilleure des solutions.

On pourrait tout d'abord laisser le choix à l'auteur, ce qui est aujourd'hui impossible. L'auteur pourrait très bien décider qu'après sa mort, ses œuvres passent dans le domaine public. Si non, rien n'empêche d'appliquer la même taxe pour les héritages classiques, à condition de bien vouloir imposer le marché de l'art, ce qui n'est pas fait aujourd'hui étant donné que le créateur de l'IGF (ancienne ISF), Laurent Fabius, est issu d'une famille de marchands d'art...

Cet héritage pourrait être soumis à une obligation, qui serait liée au caractère de bien commun de l'Art, qui permettrait de diffuser légalement et gratuitement l'œuvre, tout en conservant quelques droits : une redevance sur les impressions papier, par exemple, ou une réduction d'impôt pour mise à disposition des œuvres de l'auteur (droit qui ne pourrait être cédé à quiconque). Dans le monde numérique, on pourrait mettre en œuvre un système proche de la licence globale (qu'il faudrait donc mettre en place), mais liée aux hérités-ayant-droit des œuvres partagées et diffusées (ça peut être juste un pallier différent de la même licence, d'ailleurs, ce qui faciliterait énormément les choses).

Il y a plein de moyens de concilier accès à l'Art, droits d'auteur et héritage... Supprimer l'héritage pour tous est aussi un moyen ;)
(Permalink)

First World Problems - VOSTFR - YouTube

vendredi 14 novembre 2014 à 14:34
À la base une vidéo promo pour une campagne de dons pour un programme sanitaire dans des pays du tiers-monde.
On pourrait en dire pas mal sur la mise en scène (musique, émotionnel, toussa toussa), reste qu'entendre ces "first world problems" d'occidentaux dans la bouche d'enfants du tiers monde permet quand même de relativiser un certain nombre de choses.
(Permalink)

« Tous photographes ! » sauf au Musée d'Orsay - Next INpact

vendredi 14 novembre 2014 à 14:17
Tout ça à cause du principe de droit d’auteur, qui n’a jamais été révisé depuis 3 siècles.

Ça me rappelle un article (je ne sais plus où) où l’auteur se posait la question de savoir si prendre des œuvres comme la Joconde était possible d’un point de vue du droit d’auteur. Ou plutôt si les musées avaient bien le droit de nous interdire de prendre les œuvres en photo.

Le droit d’auteur n’a à mon sens aucun sens quand l’auteur est mort. Si c’est un gars qui fait une œuvre, ces enfants n’y sont pour rien, et ne devraient pas avoir le droit d’interdire l’humanité d’accéder aux œuvres, surtout si celles-ci ont un intérêt culturel et/ou historique important.
— (permalink)

Photographier les passagers des bus en hiver | Ufunk.net

vendredi 14 novembre 2014 à 14:15
J'aime bien ce côté très fantomatique, limite surnaturel, que donne la buée sur ces clichés.
(Permalink)

Mithril

vendredi 14 novembre 2014 à 14:04
Framework MVC Javascript particulièrement léger, efficace, sécurisé et intuitif.
A l'inverse de plus connus, il ne vous fera ni le café ni la vaisselle et ne cherche pas à réinventer la syntaxe Javascript. {pile ce que je cherche}.
(Permalink)

Piratage : une étude Hadopi met en doute l'efficacité du blocage

vendredi 14 novembre 2014 à 14:02
lol
(Permalink)

An open compute server running into mineral oil bath. Impressive oilcooling for server by Numergy - YouTube

vendredi 14 novembre 2014 à 13:56
Serveur OpenCompute de chez Numergy, à refroidissement à huile. Maousse.
(Permalink)

BitTorrent : Unlimited-Tracker fermé après perquisition

vendredi 14 novembre 2014 à 13:55
:-/
(Permalink)

Rosetta in space (GIF Image)

vendredi 14 novembre 2014 à 13:54
Aaah ! Mais il est génial ce gif ! :)
(via http://lehollandaisvolant.net/?id=20141113161832)

EDIT : Dans le même genre, ya ça aussi : http://sci.esa.int/where_is_rosetta/
(Permalink)

Mia wallace sur Twitter : "#Sarko le précurseur.... http://t.co/Sw6770U3Js"

vendredi 14 novembre 2014 à 13:43
Bien vu !
(Permalink)

Privacy in a brand-named hotel - YouTube

vendredi 14 novembre 2014 à 13:36
On a intérêt à se méfier quand on va à l’hôtel....

Via Txon : http://infomars.fr/forum/index.php?showtopic=2672&p=101337
(Permalink)

On a découvert le virus qui rend idiot. Et il est très répandu - L'Obs - Choses vues, sur le web et ailleurs

vendredi 14 novembre 2014 à 13:31
Tiens, ça me rapelle le coup du traitement contre le racisme : http://www.seven-ash-street.fr/links/?GnmTlA
(Permalink)

Jean-Luc Mélenchon dénonce la «propagande» d'Assassin's Creed Unity - Choses vues, sur le web et ailleurs - Les petits liens d'Alda

vendredi 14 novembre 2014 à 13:00
"ça veut dire que les Français, de base, ont une identité commune composée de plusieurs critères" Effectivement, je n'avais pas vu les choses sous cet angle. Merci pour cette démonstration.
(Permalink)

Jean-Luc Mélenchon dénonce la «propagande» d'Assassin's Creed Unity - Choses vues, sur le web et ailleurs

vendredi 14 novembre 2014 à 12:52
à propos de http://tools.aldarone.fr/share/?gaoILA et https://sammyfisherjr.net/Shaarli/?EOTQIA

heu... pour le coup je suis plutôt partagé entre Sammy et Alda et je pense qu'il y a de bonnes réflexions chez les deux :

Effectivement, comme dit Sammy, Mélenchon reproche à Assassin's Creed Unity de taper sur certains "marqueurs d'identité française" (la révolution Française, donc des marqueurs plutôt "politiques") ce qui ne laisserai  comme seul marqueur que ceux liés à l'ethnie et à la religion... Il proteste donc contre quelque chose qui, pour lui, participerait à la diffusion d'une vision raciste de l'identité nationale.

Là où Alda tape juste, c'est dans le fait que Mélenchon s'élève contre cette représentation au nom justement d'un l'identité nationale, qui serait attaqué par une remise en cause de la révolution française. Ce qui ressort de l'analyse d'Alda, c'est que pour Mélanchon, il existe bien une "identité", une "essence nationale", même si pour lui elle n'inclue pas que la race et la religion mais d'autres éléments liés une l'histoire idéalisée...  

Parce que comme le fait remarquer Sammy, Méluche, tout en s'élevant contre les récupérations et les déformation de l'histoire façon Loran Deutsch, fait exactement ça, mais "par la gauche" : il s'empare d'une version idéalisée de la Révolution pour la mettre au service de sa vision politique de la "nation" et du "bon peuple", sans trop s'interroger sur ces notions, d'ailleurs.

Et là, effectivement, il y a, à mon sens en tout cas, un gros risque : est-ce que mettre l'accent sur la "nation" et sur une vision idéalisée du peuple, même dans une version "de gauche", est pertinent dans un moment de montée des nationalismes ? Est-ce que se lancer dans la défense d'une identité "essentialisée" est une bonne idée ? Est-ce que ça ne risque pas au contraire de participer encore à gonfler ces nationalismes, d'accréditer leur vision selon laquelle la nation est le cadre ultime et indépassable de toute société ? De participer à renforcer l'idée qu'il existe une "essence nationale" française qui définit ce qu'est être français ou pas ?

En tout cas ce qui est drôle c'est que le manque de réalisme historique ou plutôt la façon dont les scénariste d'Ubi ont choisi de représenter des moments historique ne soit contestée que lorsque ça touche à un moment important de l'histoire de France... Je ne suis pas sur que les volets précédents ne véhiculent pas d'autres clichés tout aussi foireux sur les croisades, les pirates ou sur la guerre d'indépendance américaine... Après, je pense que si ils ont choisi une représentation assez "Deutschienne" de la Révolution Française, ça s'explique assez simplement par la grande diffusion des idiotie de ce type et par le fait que sa vision de simpliste l'histoire  permet de mettre en scène facilement des "gentils", des "méchants", des héros et des vilains. Paresse narrative et surf sur le succès des autres ?
(Permalink)

Une étude Hadopi met en lumière l'inefficacité de la fermeture de MegaUpload - Next INpact

vendredi 14 novembre 2014 à 12:29
Lol ?
Tout les monde est allé se réfugier ailleurs, sur les dizaines de sites qui ont poussé juste après la fermeture de MU.
— (permalink)

COUCOU, TU VEUX VOIR MON KIKI ? - Alors voilà.

vendredi 14 novembre 2014 à 12:29
Rhooo. Bah didons, ça doit pas être facile tous jours avec un si petit engin :)
(Permalink)
Can't retrieve feed: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known